www.cineziq.com

cineziq.blog4ever.com

PROCHAINES PROJECTIONS A ARRAS
Depuis peu l'Association Ecran Voyageur a fusionné avec L'Association CINEZIQ .
CINEZIQ aura des activités  au long de l'année qui  seront celles de CINEZIQ Voyageur, et annuellement en Février CINEZIQ Festival son festactivité de 3 jours.
Les projections continueront comme auparavant au rythme habituel , et se dérouleront le plus souvent à la Salle des Fêtes d'Arras en Lavedan, mais parfois ailleurs.
Cette nouvelle disposition devrait nous permettre un fonctionnement allégé, et donner une meilleure lisibilité de nos actions.
Nous espérons vous trouver toujours aussi nombreux et passionnés .

Dimanche 10 Novembre 2019 à 17h30 :

Documentaire  "LOST IN KARAKORUM" salle des fêtes d'Arras en Lavedan, en partenariat avec "Le Kairn"

https://www.frequenceluz.com/cinema/lost-karakorum-documentaire-lassault-sommet-ce-10-novembre-arras-en-lavedan

En présence de Damien LACAZE co-réalisateur. Faut-il rappeler que Damien est un enfant du pays, qu'il a été à l'école d'Arras en Lavedan, et que jamais il n'aurait pu prévoir qu'il présenterait  un jour cette incroyable odyssée dans la salle des fêtes  de son village.
Le film présente des images rares de l'Himalaya et s'interroge sur les limites d'un sport (le parapente) qui ne cesse de découvrir de nouvelles frontières.

 

 

Lundi 18 Novembre 2019 à 20h00 :

Fiction  "COMING HOME" de Zhang Yimou (2014)- Salle des fêtes d'Arras en Lavedan.


Lu Yanshi, prisonnier politique, est libéré à la fin de la Révolution Culturelle. Lorsqu’il rentre chez lui, il découvre que sa femme souffre d’amnésie. Elle ne le reconnait pas et chaque jour, elle attend le retour de son mari, sans comprendre qu’il est à ses cotés.
 
Lundi 25 novembre 2019 : 20h30

Soirée exceptionnelle à l'initiative de l'association 3A dans le cadre de "la semaine des migrations" organisée par le collège et le lycée d'Argelès-Gazost.

Documentaire "Des terres d'exil...aux terres d'asile"

Cette projection fait partie de la programmation " semaine des migrations " proposée par le CDI et les enseignants du collège et Lycée d'Argeles en partenariat avec  "3A" ( Association Accueil Azun).
Elle sera suivie d'un échange avec madame LANDARO dont les travaux sont tournés vers le  non respect du droit international par les pays européens vis à vis des migrations.
 

Lundi 2 Décembre 2019 à 20h00:

Documentaire "LE SILENCE DES AUTRES" salle des fêtes d'Arras , en partenariat avec "le Kairn".


"Sa voix n’est plus qu’un souffle, un râle presque. Arrachés au silence et au poids des ans, ses mots n’en ont que plus de force. Ils concentrent l’obsession de toute une vie, une obstination ultime. María Martín avait six ans quand, le 21 septembre 1936, les franquistes ont emmené et liquidé sa mère. Faustina López González a été ensevelie dans une fosse commune, par-dessus laquelle file aujourd’hui la route de Buenaventura, dans la province de Tolède. Jamais sa fille n’a pu obtenir que ses assassins soient jugés, jamais elle n’a pu donner à sa mère une digne sépulture. Alors que, pour elle, les jours comptent désormais pour des années, elle refuse de se résigner. Sous le soleil d’une fin de journée, elle vient déposer un bouquet de fleurs sur le bas-côté de la chaussée. “Comme la vie est injuste ! Pas la vie. Nous, les humains… nous sommes injustes.”
À l’instar de centaines de milliers d’Espagnols, María Martín a fait les frais de la loi d’amnistie votée en 1977 par le Congrès de son pays. Pour tourner la page du franquisme (1939-1975), décision a été prise de pardonner tous les délits, les actes de rébellion et de sédition, les abus d’autorités, les répressions politiques, les assassinats et les actes de torture commis sous la dictature. Un “pacte de l’oubli” comme en ont adopté beaucoup de pays au sortir d’années noires. À une spécificité près : “Dans le reste du monde, les jeunes démocraties – en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie – ont abrogé les lois adoptées à la fin des dictatures. L’Espagne ne l’a pas fait”, souligne la cinéaste espagnole Almudena Carracedo, interrogée par le quotidien El País. Dans la péninsule ibérique, il n’y a eu ni procès des dignitaires du franquisme ni commission de vérité et réconciliation."
Article issu de Courrier International.
 
En présence de José CUBERO (historien spécialiste de la guerre d'Espagne). José présentera ses livres au Kairn ainsi que d'autres ouvrages en rapport avec la guerre civile espagnole.

 

Ceux qui  souhaitent parler du film avant le film ! échanger des nouvelles du cru ou d'ailleurs, boire un coup ou manger peuvent se retrouver au Kairn, réserver un repas  tel: 05 62 42 10 63.